MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Le mythe bolchevik est épuisé. Seuls de sinistres régimes et quelques sectes continuent d’en faire une référence identitaire. A quoi bon, alors, en parler encore ? C’est que le refoulement de cette histoire risquerait de nous aveugler sur la persistance de pratiques directement héritées du bolchévisme : verticalisme ouvert ou occulte au profit d’un leader ; culte de l’Etat-nation, obsession de la prise du pouvoir par l’insurrection, refus de la démocratie et des formes d’auto-organisation, autant d’éléments qui forment ce qu’il faut appeler « l’ombre d’octobre ».

En présence de

Modérateur :

AL

Alain Lhomme

professeur honoraire de philosophie, chercheur rattaché à l’UMR "Savoirs Textes Langages" de l'Université de Lille