MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

En partenariat avec : l'ESJ

La modernité, au sens philosophique du terme, portée par les Lumières, était riche de promesses pour les communautés juives asservies, reléguées, exilées. En épousant ces promesses, ces communautés ont donné naissance à des philosophes majeurs (Emmanuel Levinas, Léo Strauss) et à des fondateurs de sciences humaines (Emile Durkheim, Emile Benveniste). Aujourd’hui, après la Shoah et devant la montée de nouveaux périls, certains se demandent si la crise de la modernité n’appelle pas à sortir de son cadre et à abandonner le langage de la philosophie. Pourtant l’appel de la modernité a été entendu, l’émancipation a eu lieu. Le peuple juif, comparé à un glacier, a toujours été tenté de s’évaporer ou de rester solide en son cœur. Si, dans l’avenir, l’émancipation devait se retourner contre elle-même, il faudrait avoir lu, entendu et médité les leçons de ces philosophes, l’engagement de ces militants, car c’est de la survie de nos démocraties qu’il s’agit.

En présence de

Modérateur :

Jean-François Rey

professeur honoraire de philosophie

JP

Jean-Claude Poizat

professeur de philosophie, agrégé et docteur