MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

L’architecture hospitalière doit répondre à deux conditions : loger un corps (physique et psychique) et répondre à un impératif d’hospitalité. Entre alitement et déambulation, mais aussi entre déambulation (couloirs) et fonction refuge (se blottir), l’hôpital est l’objet d’un transfert du patient. C’est la raison pour laquelle on dira que le soin est déjà spatial. L’attention portée à l’espace vécu devrait pouvoir nous dégager du modèle hérité de Le Corbusier, modèle de la pure ‘’machine à habiter’’, de la pure fonctionnalité. Même si la durée d’hospitalisation diminue, la condition hospitalière dicte une politique de l’accueil à bien distinguer de l’admission. Celle-ci occupe un espace ; l’accueil, lui, n’est pas assigné à un lieu, mais accompagne la vie quotidienne.

En présence de

DS

Donato Severo

architecte, historien

Modérateur :

Jean-François Rey

professeur honoraire de philosophie