MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

Institution violente, lieu de relégation, la prison est aussi un lieu où les femmes sont oubliées, niées, de même que la violence des femmes est une réalité taboue. A partir d’enquêtes de terrain, Corinne Rostaing analyse les formes de cette invisibilisation. Si les femmes détenues sont largement minoritaires (4%), elles sont aussi ignorées du champ scientifique. Il s’agit d’analyser le processus de cet oubli, de s’interroger sur ses conséquences, sur ce que cet oubli nous dit de notre société toute entière.

    En présence de

    Modérateur :

    KB

    Karine Bocquet

    professeure de philosophie au lycée Albert Châtelet de Douai

    Plus d'infos