MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

Si éduquer un enfant, c’est lui transmettre un ensemble non fini d’éléments dont il construira les articulations dès qu’il pourra le réaliser, encore faut-il disposer d’institutions qui rendent possibles les conditions de cette transmission. Parmi ces institutions, les fonctions de portage et de contenance de l’enfant semblent appartenir dès le début de son existence aux missions parentales, nécessaires mais non suffisantes. Si porter et contenir sont nécessaires pour la survie et le développement de l’enfant, les conditions dans lesquelles ces fonctions s’exercent doivent être étudiées en profondeur pour ne pas devenir coquilles vides et pratiques déshumanisantes. Ce n’est que lorsqu’elles sont habitées humainement que la transmission est possible. Quand l’être humain qui les dispense n’est pas présent psychiquement, de nombreuses variations surviennent, pesant sur le destin des pulsions du petit d’homme. Aujourd’hui de nombreuses circonstances éloignent parents, éducateurs ou soignants de ces tâches spécifiques et compromettent les voies de la transmission. Question redoublée depuis la récente pandémie et les conséquences non encore complètement connues de cette crise.

    En présence de

    Modérateur :