MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

En partenariat avec : le LAM

Le surréalisme a accompagné Lucien Bonnafé tout au long de sa vie : non seulement la poésie et le cinéma surréalistes, mais aussi sa découverte, en 1930, de Joé Bousquet qui, immobilisé dans sa chambre – monde, attirait à lui tous les amoureux de la liberté. De toutes ces rencontres, à Paris, à Saint Alban, ou à Toulouse, Lucien Bonnafé a pu dire qu’elles avaient plus œuvré à lutter contre la stigmatisation de la folie que les psychiatres. Comme Jean Oury, François Tosquelles et Roger Gentis, notamment, le feront grâce aux apports de l’Art Brut de Jean Dubuffet, il s’agit, dans des approches et perspectives différentes, de repenser les rapports entre l’art et la folie et de créer des contextes de vie propices à l’émancipation. Critique et clinique, innovations sociales : quels enseignements pouvons- nous aujourd’hui en retirer ?

En présence de

Marie de Freitas

présidente de la Société d’études et de recherche historiques en psychiatrie (SERHEP)

Plus d'infos

MG

Mireille Gauzy

de l’association culturelle de l’Hôpital François Tosquelles à Saint-Alban

Plus d'infos

René Pinies

membre fondateur et directeur du Centre Joë Bousquet et son temps, Maison des Mémoires

Plus d'infos

Modérateur :

CB

Christophe Boulanger

docteur en esthétique, attaché de conservation en charge de l'art brut au LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut

Plus d'infos