MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

En partenariat avec : la MESHS

Le management en Allemagne depuis le nazisme développe un dangereux oxymore : libres d’obéir, les cadres des entreprises étaient libres des moyens de faire travailler employés et ouvriers, mais ils devaient obéir aux fins fixées par le régime nazi. Johann Chapoutot le montre à travers l’exemple de Reinhard Höhn (1904 – 2000), intellectuel technocrate, membre de la direction de la SS, qui crée après la guerre, en RFA, un institut de formation au management qui aura formé quelques 600.000 cadres de l’économie allemande. Le management contemporain ne doit pas tout à cette histoire. Il se revendique parfois de sources ‘’personnalistes’’, mais ses effets sont de mieux en mieux connus. Dans les compétences exigées des managers d’aujourd’hui, Eric Hamraoui note les injonctions du type : être acteur de sa carrière, rejeter les sentiments négatifs, allant jusqu’à créer le pseudo concept de ‘’santé mentale positive’’. L’entreprise convoque aujourd’hui une énergie de vie chez ses cadres, mais sans leur permettre de l’exprimer.

Avec

Éric Hamraoui

maître de conférences habilité à diriger des recherches en philosophie au Centre de Recherche sur le Travail et le Développement du Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris)

Bibliographie :

Plus d'infos

Modérateur :