MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

Instituer est un maître mot de la philosophie contemporaine et de la pratique des établissements de soin et d’éducation depuis l’après-guerre. On a peut-être oublié ce que recouvre ce verbe : faire tenir debout et accompagner les êtres en devenir (enfants, adolescents) ou en souffrance (psychiatrie, psychanalyse). C’est au milieu des années 50 que Maurice Merleau-Ponty et Gilles Deleuze, chacun de son côté, jettent les bases d’une philosophie de l’institution. Le premier, dans ses cours au Collège de France (1954-1955) et le second dans un recueil de textes, Instincts et institutions (1955). L’un interroge simultanément l’institution et la passivité, l’autre distingue l’institution et la loi : « La loi est une limitation des actes, l’institution est un modèle positif d’action. ». L’institution, c’est la dynamique qui empêche l’institué déjà-là de se refermer sur lui-même et de se nécroser. C’est pourquoi l’institution, en ce sens, est à l’image de la naissance.

En présence de

AG

Anne Gleonec

professeure agrégée de philosophie dans l’académie de Besançon et docteure en philosophie politique

Bibliographie :

Plus d'infos

Modérateur :