MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

En partenariat avec : la MESHS

Qu’est-ce que le tact, cette vertu oubliée ou désuète ? C’est à la fois l’art de juger ce qu’il faut faire et de trouver la manière de se conduire dans une situation imprévue. On ne cultive pas le tact pour lui-même, mais il est indispensable pour imaginer ce que peut ressentir autrui. Nous avons tous en mémoire au moins un souvenir de paroles humiliantes, de mots blessants à l’école. Mais aujourd’hui l’école est prise dans un processus de technicisation des formes de vie, dont le télé-enseignement, utilisé provisoirement pendant le ‘’confinement’’ du printemps dernier, pourrait être une forme avancée. Qu’adviendrait-il alors du contact, de la présence, des groupes de travail entre élèves, voire du métier d’enseigner lui-même ? A la jointure de la philosophie morale et de l’activité pédagogique, Eirick Prairat nous invite à penser ces transformations espérées ou redoutées.

En présence de

Modérateur :