MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

En partenariat avec : l'ESJ et abc penser.com

La vie ordinaire est une vie d'hypocrite. On fait comme si c'était "déjà ça" de vivre "tranquillement", comme si on ne voulait pas d'aventure. Comme s'il suffisait de se la couler douce dans les plis du laisser-être pour atteindre la tranquillité tant recherchée. Sauf que la plupart du temps, on n'y arrive pas. Puisque l'existence humaine est à la fois provisoire et continue, puisque rien ne dure et que le temps ne se retient pas, la tranquillité n'est pas de ce monde. Et c'est tant mieux. Que le dard de l'intranquillité vous pique encore et encore ! Demandez-vous, au moins une fois, si le nombre d'années parcourues, les épreuves et les angoisses endurées, si vous avez vécu tout ça pour vous réfugier dans la mauvaise foi de l'émerveillement ordinaire, sans jamais vouloir fouiller en dessous, remuer la vase qui étouffe vos désirs et vous fait croire qu'être quelqu'un, c'est peser lourd, et s'accrocher aux horaires comme si la vie en dépendait.

    En présence de

    Modérateur :

    PS

    Pierre Savary (sr)

    directeur de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille

    Plus d'infos