MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

Pierre Vidal-Naquet (1930-2006) laisse de lui une double mémoire. D’une part celle du prestigieux historien ayant partagé, notamment avec Jean-Pierre Vernant et Marcel Détienne, le mouvement de l’école d’anthropologie historique qui a renouvelé le regard sur la Grèce antique. D’autre part celle de son engagement total et constant pour la justice, la vérité et contre les mensonges d’Etat : de son combat pour la lumière sur la mort de Maurice Audin en 1957 et contre l’usage de la torture en Algérie à celui contre le négationnisme des « assassins de la mémoire », comme il les nommait. François Dosse, à qui on doit des biographies de philosophes (Paul Ricoeur, Castoriadis, Gilles Deleuze et Félix Guattari), de sociologue (Michel de Certeau) et des ouvrages d’histoire des idées (La Saga des intellectuels français, 1944-1989), restitue ici au plus près le parcours hors norme de celui qu’il voit comme « le dernier grand intellectuel dreyfusard du XXe siècle », qui s’est construit, à partir de la disparition, quand il avait 14 ans, de ses parents déportés en mai 1944 par la Gestapo à Auschwitz, comme intellectuel français et juif, vivant sa judéité comme un conflit intérieur.

    En présence de

    Modérateur :

    JL

    Jacques Lemière

    membre du CLERSE UMR 8019 CNRS, Institut de sociologie et anthropologie, Université de Lille, responsable pour l'art du cinéma à Citéphilo

    Plus d'infos