MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

Barbara Stiegler était venue l’an passé à Citéphilo parler de son livre précédent Il faut s’adapter, critique du néolibéralisme et de ses promesses de mondialisation heureuse, ce qu’elle appelle dans le titre de ce nouveau livre « le cap », « désigné depuis un demi-siècle, par une série de capitaines de plus en plus inquiétants, comme l’unique direction possible : l’adaptation de toutes les sociétés au grand jeu de la compétition mondiale ». Les bornes chronologiques qu’elle donne à ce « récit d’une mobilisation », qui inclut celui du propre engagement de l’auteure, sont de toute importance : 17 novembre 2018, surgissement des Gilets jaunes et 17 mars 2020, décision gouvernementale du confinement de la population face à la pandémie de coronavirus. Ce découpage du temps indique la visée du livre : « Alors que l’on assiste à l’effondrement du cap, on se replie sur les rives, où l’on tente de réparer nos barques et de réinventer nos grèves. Comment sortir d’un demi-siècle de dépolitisation et d’atomisation pour faire naître un collectif réel et vivant, où chacun se risque en chair et en os ? », luttant contre les forces étatiques et économiques contrariant cet effort de transformation « des endroits précis et concrets de nos vies », qui sont des lieux physiques, et non virtuels.

    En présence de

    Modérateur :

    JL

    Jacques Lemière

    membre du CLERSE UMR 8019 CNRS, Institut de sociologie et anthropologie, Université de Lille, responsable pour l'art du cinéma à Citéphilo

    Plus d'infos