MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

En partenariat avec : la Région académique Hauts-de-France

La pénurie existentielle de celui qui arrive au monde est un appel à toute l’humanité qui l’a précédé, et une requête en héritage. « L’homme ne peut devenir homme que par l’éducation… » fait remarquer Kant. Or, l ‘éducation se déploie en deux dimensions. L’une, la discipline, faite de répression ou de culpabilisation, est négative et soustractive. Mais l’autre, positive, consiste à instruire, assumant ainsi l’étymologie du concept d’éducation : élever un enfant à un état supérieur à ce qu’il était, et plus généralement à l’humanité. Qu’est-ce alors d’autre que transmettre ? La transmission est un acte qui s’effectue pour l’essentiel entre une génération et la suivante. Mais quelle est la nature de cet acte d’actualisation d’une puissance en l’autre ? Est-ce assumer sa dette envers les générations antérieures moins bien loties ? Que peut-on, que doit-on transmettre ? Un état passager du monde, un héritage historique et patrimonial, des valeurs, des fautes aussi, voire la culpabilité d’une génération ?

En présence de

Modérateur :

SM

Sophie Mouzard

professeure de philosophie en classes préparatoires au lycée Albert Châtelet de Douai

Plus d'infos