MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

Citéphilo au temps du COVID

Réservations obligatoires

La situation sanitaire impose que le public réserve ses places pour assister aux rencontres de Citéphilo. Vous pourrez le faire via le bouton Réservation ci-dessous.
Pour des questions d'organisation, si vous ne pouvez pas assister à une séance que vous avez réservée, nous vous serions reconnaissants d'annuler votre réservation.
Vous pourrez le faire à l'aide du bouton Annulation en bas du module réservation.

Réservation

Règles d'accueil 

Compte tenu des contraintes imposées cette année (sortie du public et aération des salles entre deux rencontres), il est nécessaire que vous vous présentiez au plus tard 10 minutes avant le début d'une rencontre, afin d'éviter que votre place ne soit remise à une personne sur liste d'attente.
Les portes seront ouvertes 30 minutes avant le début de la séance.
Le port du masque est obligatoire pendant les séances.

Programme papier : Modifications de certains horaires

Certains horaires que vous trouvez dans le programme papier ont été modifiés du fait du couvre-feu.

Ce site vous donne le programme mis à jour en temps réel.

Agenda

Rencontres dans les établissements scolaires

En conséquence de la situation sanitaire, la possibilité d'assister aux rencontres dans les établissements scolaires est soumise à leur acceptation. Vous ne pouvez donc pas réserver vos billets sur le site de Citéphilo. Nous vous invitons à prendre contact avec ces établissements.

En partenariat avec : le LaM

Le ‘’désaliénisme’’ est la formule par laquelle Lucien Bonnafé a toujours qualifié son travail qui consiste à lutter contre l’asile hérité du XIXe siècle. Le combat commence à Saint Alban, pendant la guerre et, d’une certaine manière, il se poursuit toujours. On a cru entendre ‘’désaliénation’’ dans ‘’désaliénisme’’. Mais la recherche légitime de la désaliénation est un leurre quand on croit qu’il existe un concept de fin de l’aliénation, comme il existerait un concept de santé pure. On a rajouté encore de la confusion lorsqu’on a fait dépendre la désaliénation mentale de la désaliénation sociale. Aujourd’hui l’état de la psychiatrie et de ses publics nous amène à envisager sa quasi disparition des territoires déshérités. Comme nous alarment la présence en prison de personnes psychotiques qui n’ont rien à y faire, ou la surreprésentation de ceux-ci parmi les SDF. L’accueil de la folie dans la Cité est une tâche qui concerne tout le monde.

En présence de

Modérateur :

CB

Christophe Boulanger

docteur en esthétique, attaché de conservation en charge de l'art brut au LaM, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut

Plus d'infos