MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

La guerre peut-elle être un objet de la philosophie ? Si la réalité guerrière obsède les philosophes, elle leur oppose néanmoins une résistance permanente. En parcourant les représentations de la guerre produites de Platon à Clausewitz, et en mettant à nu les stratégies constantes et les impensés qui les sous-tendent, on constate que le philosophe n’a cessé de manquer un enjeu guerrier qu’il ne peut toucher qu’en le neutralisant. Quelques figures à la fois persistantes et exclues de ces philosophies de la guerre – l’esclave, le pirate, le colonisé… – , de même que des pratiques philosophiques restées plus marginales – la pensée romaine, le matérialisme machiavélien, la déconstruction… –, permettent cependant de bousculer ce discours neutralisant et, ce faisant, de révéler une certaine compromission de la philosophie dans la guerre.

    Avec

    Modérateur :

    BB

    Benjamin Bourcier

    maître de conférences en philosophie morale et politique, ESPOL Université Catholique de Lille

    Bibliographie :

    • Utilitarisme Classique et Cosmopolitisme, dir. J-P Cléro et B. Bourcier(Revue des philosophies anglophones, N°9), 2017
    • L’Hospitalité : éthique ou politique ?(Revue philosophique de la France et de l'étranger, Puf, tome 143), 2018
    • Théories politiques du transhumanisme, Raisons Politiques, n°74 , sous la dir. de Benjmain Bourcier(Presses de Sciences Po), 2019

    Plus d'infos