MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

En partenariat avec : la MESHS

Depuis plus de vingt ans, Jean-Loup Amselle s’interroge sur le sens des mots « culture » et « ethnie », termes centraux en ethnologie et en anthropologie. Réfutant l’opposition factice entre républicanisme et multiculturalisme communautarien, il décèle, derrière le tabou de l’ethnie, la tentative de dissoudre la classe dans la race, de substituer aux déterminismes sociaux un déterminisme culturel fondé sur une vision statique et anhistorique de la culture. Dans le sillage du passé colonial, l’invention des ethnies consiste à identifier et à séparer des identités culturelles closes et étanches, instrumentalisées par le pouvoir pour asseoir sa domination sur les peuples colonisés, comme sur ces « colonies intérieures » que sont les « quartiers sensibles ». L’origine opère comme critère d’assimilation ou d’exclusion, voire comme principe de soumission. Contre cette ethnicisation de la France qui enferme certaines populations dans des ghettos identitaires, Jean-Loup Amselle interroge les logiques métisses qui font de la culture un réservoir de pratiques dynamiques, se transformant sans cesse à travers les relations interculturelles.

En présence de

Modérateur :