MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

En partenariat avec : le Festival des Solidarités Internationales

L’école démocratique a organisé la massification de l’enseignement qui s’est fondé sur trois promesses : rendre l’école plus juste, augmenter les compétences et contribuer à la démocratie. Or l’école a déçu, et cette déception participe au sentiment d’une crise de la démocratie. Marie Duru-Bellat et François Dubet s’interrogent sur les causes de cette déception, et proposent de réfléchir sur le modèle de l’école elle-même : ne doit-il pas changer pour permettre à la massification de produire ses effets, de tenir ses promesses ? L’école ne peut pas remédier aux inégalités de la société, encore faut-il qu’elle ne les accentue pas. Pour cela il faut nous interroger sur la place que nous donnons aux diplômes et plus largement sur l’idéal d’égalité des chances, si l’on veut une école réellement inclusive.

En présence de

Modérateur :

VC

Véronique Chatenay-Dolto

ancienne élève de l’ENS et de l’ENA

Plus d'infos