MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

La chasse aux virus, par Frédéric Keck.

La chasse aux virus, par Frédéric Keck.

Coronavirus, Covid-19, SARS-Cov-2... Autant de petits noms pour le phénomène marquant de cette année 2020 : une pandémie historique. Partie de Wuhan en Chine en décembre 2019, la Covid-19 se propage petit à petit et prend une ampleur internationale. Les pays, les gouvernants, les individus, tout le monde s’affaire pour trouver le remède, la solution qui permettra de la repousser ou au moins d’atténuer les dégâts humains, matériels, économiques et psychologiques. Mais qu’est-ce qu’une pandémie ? Cette dernière était-elle prévisible ? Comment y remédier ? D’autres pandémies de ce type sont-elles à prévoir ? L’anthropologue Frédéric Keck était l’invité le vendredi 6 novembre, au micro d’Adèle Van Reeth pour répondre à toutes ces questions.

 

Une pandémie, qu’est-ce que c’est ?

 

Pour Frédéric Keck, directeur de recherches au CNRS et chercheur en anthropologie sociale, « une pandémie c’est une épidémie qui se répand sur l’ensemble de la planète et affecte les conditions d’existence de l’humanité toute entière ». Au-delà de la maladie en tant que telle, il est intéressant pour l’anthropologue de s’intéresser aux modifications et bouleversements sociaux que cette dernière entraîne. En effet, le sens donné à une maladie dépend des modifications sociales qu’elle entraîne. Dans le cas de la Covid-19, et des pandémies plus largement, la panique se développe d’un côté, rapidement suivie par de nombreux mécanismes sanitaires pour endiguer la propagation.

 

Comment remédier à une pandémie de ce type ?

 

Plusieurs stratégies et réactions différentes existent dans ce cas de figure. Frédéric Keck en distingue trois : la prévention, la précaution, et la préparation.

La stratégie de prévention consiste à calculer les risques et coûts de transmission, et les communiquer à la population avec une transparence totale du gouvernement. C’est le discours libéral théorisé par Herbert Spencer au XIXe siècle et adopté par Boris Johnson et le Royaume-Uni face à la Covid-19. Elle valorise les politiques de l’abattage (ex: épidémie de la vache folle) contre les politiques de l’affecte.

La précaution émerge dans les années 1970 en Europe autour de la menace nucléaire, puis dans le débat des épidémies animales avec la vaccination (considérée comme trop coûteuse par la logique libérale) afin d’anticiper l’apparition de mauvaises rencontres avec les maladies. Théorisée par Emile Durkheim, c’est la stratégie adoptée par Emmanuel Macron et la France.


Enfin, la préparation consiste à maximiser les chances qu’un pathogène passe aux humains et imaginer le pire pour en limiter les conséquences. Théorisée dans les années 1930 par Bergson, c’est la stratégie de Chen Chien-Jen et Taïwan.

La pandémie de Covid-19 est également un rappel des limites de la mondialisation et de l’interdépendance de nos sociétés. Dans ce contexte, les autorités se préparent depuis vingt ans aux pandémies, avec des recherches autour de la grippe.

 

Alors les pandémies sont-elles prévisibles et si oui comment ?

 

C’est l’objet de l’ouvrage Les Sentinelles des pandémies : Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine de Frédéric Keck. Pour lui, la frontière entre domestique et sauvage est floue aujourd’hui, il faut donc des sentinelles pour prévenir de pandémies à venir. Ainsi, les virologues s’allient aux protecteurs d’animaux sauvages notamment d’oiseaux et de chauve-souris (espèces modèles pour l’immunité) pour prévenir ce type de phénomène à l’avenir.

Car ce qui est important pour Frédérick Keck, est de ne pas séparer humain et animal. L’espèce animale doit être vue et étudiée car elle sert de lanceur d’alerte aux épidémies et est donc un allié pour prévenir et prémunir des prochaines crises sanitaires.

Éclats. Prises de vue clandestines des camps nazis par Christophe Cognet et Annette Wieviorka

La puissance de la parole à l’heure où tout s’accélère - Pierre Delion

La chasse aux virus, par Frédéric Keck.

Le paradigme de John Dewey peut-il nous amener à repenser l’école ?, par Joëlle Zask

Comment les médias transmettent l’information, par Julia Cagé