MENU
Cité Philo - Hauts-de-France

En partenariat avec : le Conservatoire à rayonnement régional de Douai et le lycée Edgar Morin de Douai

Quoi de plus banal, et même de plus réel, pour nous, aujourd’hui en nos démocraties parlementaires modernes, que ce spectacle d’interminables débats d’opinions irréconciliables où chacun défend ses intérêts avec plus ou moins de brio ? N’est-ce pas d’ailleurs le prix à payer si l’on tient à la liberté d’opinion ? Comment autrement que par le nombre du sondage, du suffrage, de la majorité, trancher entre des opinions qui, par principe démocratique, se valent toutes ? Mais voilà que Socrate entre en scène. Il semble participer au débat, mais ne cesse de le faire cesser ; il ridiculise chaque opinion soutenue, mais déclare lui-même ne pas avoir d’opinion... Et si le philosophe assassiné par la vieille démocratie athénienne interpelait encore notre modernité ? Et si notre réalité n’était que semblant ? Et si une société pouvait être régie autrement que par ce mixte d’intérêt et de rhétorique qu’est l’opinion ? Et si ce public bien réel, dont nous sommes, entourant cette arène, n’était lui-même qu’un décor de théâtre ?

En présence de

Jérôme Saint-Leger

professeur de philosophie au lycée Edgar Morin de Douai