MENU
Citéphilo - Hauts-de-France

Comment en sommes-nous venus à l'idée qu'il y a de la propriété privée ? Pourquoi cette idée paraît-elle tellement évidente ? Qu'est-ce qui la justifie ? La propriété - de ma vie, de mon corps, de mes biens - est-elle la garantie de ma liberté ou bien un moyen de domination et d'asservissement ? A partir d'une généalogie du concept moderne de propriété, depuis Locke et Rousseau, jusqu'à Rawls, il s'agit de préciser les règles de propriété et de s'interroger sur l'inappropriabilité des choses. Les droits de propriété règlent les rapports sociaux. Ce sont des règles d'organisation reliant les membres d'une communauté de telle manière qu'est assurée la préservation du bien commun. Ce ne sont pas les choses que l'on s'approprie, ce sont certains droits sur ces choses qui sont au service d'une vie accomplie. La catastrophe écologique nous invite, en effet, à penser ce que veut dire posséder une part du monde.

En présence de

PC

Pierre Crétois

philosophe, maître de conférences à l'Université Bordeaux-Montaigne

Bibliographie :

  • Le Renversement de l'individualisme possessif. De Hobbes à l'État social(Classiques Garnier), 2014

Plus d'infos

Modérateur :

PD

Pascal David

philosophe, membre associé de la chaire sur l’altérité à la Fondation Maison des Sciences de l’Homme (FMSH), enseigne à la faculté de philosophie de l’Université catholique de Lyon

Bibliographie :

Plus d'infos